Ensemble, osons votre évolution professionnelle

  • twitter
  • facebook

Le congé examen est une autorisation d'absence accordée à un salarié pour lui permettre de préparer et/ou de passer un examen en vue de l'obtention d'un titre ou d'un diplôme de l'enseignement technologique homologué. Ces titres ou diplômes sont inscrits sur une liste d'homologation régulièrement mise à jour par arrêtés publiés au Journal Officiel.
C'est une forme particulière du Congé Individuel de Formation (CIF)



Conditions pour bénéficier du Congé Examen

Les conditions d'accès au Congé Examen sont celles qui s'appliquent au Congé Individuel de Formation.
Par conséquent, les salariés peuvent prétendre à un Congé Examen lorsqu'ils remplissent les conditions d'ouverture applicable à un Congé Individuel de Formation. Ainsi, les salariés pouvant obtenir un Congé Examen doivent justifier d'une ancienneté en qualité de salarié, au moins égale à 24 mois, dont les 12 derniers mois dans la même entreprise.



Durée du Congé Examen

Au cours d'une même année civile, les salariés peuvent prétendre au bénéfice d'un ou plusieurs congés pour passer un examen.
Toutefois, la durée du ou des congés destinés à la préparation de ces examens ne peut pas dépasser, par année civile, 24 heures du temps de travail (soit en pratique, 3 jours).



Demande d'autorisation d'absence

La demande d'autorisation d'absence pour préparer ou passer un examen doit être faite par le salarié au plus tard 60 jours à l’avance. Elle doit préciser l’intitulé et la date de l’examen et être accompagnée d’un certificat d’inscription. Comme pour le Congé Individuel de Formation, l’employeur doit répondre dans les 30 jours. Le cas échéant il doit motiver le report de la demande.
Pendant la durée du congé, la rémunération est intégralement maintenue quelque soit son montant. L’employeur verse donc 100% de la rémunération à l’échéance normale et il peut ensuite se faire rembourser cette rémunération par l'OPACIF.
A son retour, le salarié bénéficiaire du Congé Examen doit remettre à l’employeur un certificat attestant qu’il a pris part à toutes les épreuves de l’examen.



Top